Exercice d’ampleur à Walibi pour les services de secours, les autorités et les partenaires de la sécurité

« WalibEx », un exercice provincial de gestion de situations d’urgence initié par le centre de crise provincial, en collaboration avec la Ville de Wavre et Walibi Belgium.

Un exercice de grande ampleur, organisé par le gouverneur du Brabant wallon en collaboration avec la Ville de Wavre,  les services de sécurité et d’urgence et la société WALIBI s’est déroulé ce mardi 25 avril dans le Parc d’attraction de Wavre, avec un important déploiement de moyens humains et matériels sur le terrain.

Cet exercice, qui a mobilisé près de 500 personnes (dont plus de 250 figurants), avait pour but principal de tester les procédures de secours, afin d’améliorer l’opérationnalisation des plans d’urgence et la bonne coordination entre l’entreprise, les services intervenants et les autorités en cas de situation d’urgence réelle.

Il avait aussi pour objectif de renforcer la culture du risque des citoyens en Brabant wallon, de tester les synergies possibles entre services de secours et le secteur de la sécurité privée au processus de gestion des situations d’urgence.

Le scénario, concocté par un comité de pilotage dirigé par le Commandement militaire du Brabant wallon, avait été tenu secret et s’est montré évolutif au fil de l’exercice.

L’exercice a commencé par un incident d’apparence accidentel, au niveau d’une des attractions de Walibi. Une fois les premiers secours sur place, ils ont dû constater que d’autres incidents étaient en train de se produire sur le site de Walibi. Cela a déclenché une montée en puissance des services d’urgence dans un premier temps et une réponse policière dans un second temps, une fois que l’hypothèse d’un acte potentiellement malveillant fût confirmée par divers éléments.

Le scénario prévoyait alors que les différentes disciplines (pompiers, secours médicaux et psycho-sociaux, services de police, Protection Civile, Défense et communicateurs de crise) se consacrent aux interventions requises dans la zone du parc concernée par l’incident fictif, tout en permettant au personnel de Walibi, épaulé par des entreprises de gardiennage privée (dont une réquisitionnée par l’autorité), de sécuriser les activités de l’ensemble du parc, en parfaite coordination avec les autorités, la police et les gestionnaires de la situation d’urgence.

« La sécurité de nos usagers et de notre personnel est une des préoccupations principales de notre parc d’attractions. Des exercices fréquents sont pour nous indispensables afin d’assurer une bonne organisation et une parfaite coordination des secours en cas d’incident tout en assurant une sécurité maximale pour les visiteurs se trouvant dans le parc au moment d’un incident. », nous explique Justien Dewil, Communications Manager de Walibi.

La Bourgmestre de Wavre, Anne Masson, a demandé (par convention d’exercice) au Gouverneur le déclenchement du plan provincial afin d’assurer l’appui nécessaire. « Ce type d’exercice permet aux équipes de la Ville de Wavre en charge de la planification et de la gestion des situations d’urgence de tester les plans existants et de les améliorer en permanence, en tirant les leçons de ce qui a bien fonctionné et ce qui peut être amélioré. Il permet aussi à nos équipes de travailler en étroite collaboration avec les équipes du Gouverneur, ce qui est de nature à faciliter la coordination des services d’urgence en cas de situation de crise réelle », conclut la Bourgmestre.

Le Plan Général d’Urgence et d’Intervention Provincial (anciennement appelé « plan catastrophe ») a été déclenché par le Gouverneur, qui a pu tester sa complémentarité avec le Plan Particulier d’Urgence et d’Intervention « Walibi », récemment mis à jour par le service planification d’urgence de la Ville de Wavre et le PIU (Plan Interne d’Urgence) développé par le parc d’attractions WALIBI lui-même.

« Aujourd’hui, nous voulions surtout tester la mise en œuvre et la coordination d’équipes spécialisées comme le GRIMP ainsi que l’intervention en renfort de différents services externes dont une société de gardiennage privée », explique Gilles Mahieu, gouverneur du Brabant wallon.

« En ce sens, le scénario de l’exercice était bien pire que ce que l’on peut rencontrer, de manière à tester des aspects aussi variés que l’établissement de différents périmètres de sécurité, des exercices de secours en altitude, l’utilisation des itinéraires prévus pour les services de secours dans l’enceinte et aux alentours du parc, les communications entre les différents services intervenants, la gestion d’un grand nombre de personnes impactées, des opérations de maintien de l’ordre, la coordination de terrain des services de secours présents au sein d’un poste de commandement opérationnel, ainsi que l’uniformisation de la communication de crise émise par Walibi, la Ville de Wavre et celle de mes propres services.  Plus on se prépare à l’improbable, mieux on réagit face au peu probable quand il survient malheureusement », ajoute le Gouverneur.

L’exercice, qui avait débuté à neuf heures a pris fin à quinze heures. Les pompiers ont ensuite profité du déploiement en cours pour procéder à quelques ultimes exercices complémentaires, afin de tester les voies d’accessibilité de leur personnel dans les infrastructures de différentes attraction, afin d’y extraire de potentielles victimes en cas d’incident ou de malaise.

« Cet exercice provincial de grande ampleur s’inscrivait enfin dans le cadre plus large de BWresponse, programme de renforcement de la sécurité civile en Brabant wallon, que j’ai initié suivant deux axes au début du mois de janvier 2023 : Se préparer à l’incertain, dans un monde où les risques évoluent très rapidement. Se préparer ensemble à la culture du risque, en collaboration avec les citoyens et organismes du Brabant wallon », conclut le gouverneur. « Le recours à la société High Security en vertu d’une réquisition illustre cette volonté d’innover en gestion de crise ».

Nous remercions toutes les équipes intervenantes (voir liste en annexe), les figurants, les organisateurs, la Ville de Wavre ainsi, bien entendu, que Walibi. Cette société démontre une nouvelle fois ici sa transparence, sa disponibilité et son sérieux quant à la sécurité de l’accueil de ces clients ».

Remerciements

  • Walibi Belgium
  • Ville de Wavre
  • Gouverneur du Brabant wallon et ses services (Commissaire d’arrondissement, service PLANU, équipe d’appui…)
  • Services Fédéraux du Gouverneur Hainaut (gestion de la pression médiatique simulée)
  • Centre national de Crise (NCCN – fourniture de personnel encadrant)
  • Zone de Secours du Brabant wallon
  • Service Incendie
  • Services médicaux
  • Services psycho-sociaux (+ figurants)
  • Services de police (locale et fédérale)
  • Protection civile
  • Défense (dont le Commandement militaire de la province du Brabant wallon)
  • Communicateurs de crise
  • Directeur de l’exercice, Directeur de l’évaluation & membres du Comité de Pilotage
  • Évaluateurs
  • SPF Intérieur – Direction générale Sécurité et Prévention
  • Observateurs
  • Secteur associatif (opérateur radio UBA/BEARS)
  • High Security – Lionel Reul
  • sans oublier les 250 formidables figurants qui ont pris part à l’exercice !

#exercice #secours #multidisciplinaire #walibibelgium #BWresponse


Dernières actualités :

Exercice communal pour la Ville de Wavre

Exercice communal pour la Ville de Wavre

Exercice communal ce vendredi 23 février 2024 pour les équipes de Wavre Ce matin, un exercice communal s'est tenu à Wavre. Le scénario du jour porte sur une explosion de gaz (fictive) avec des victimes à déplorer. Ces exercices, avec ou sans déploiement sur le...

lire plus